UP TOGETHER

JPEG - 66.1 kB
L’année 2018 a été bouleversée par le fait que le responsable du projet Up Together est tombé en arrêt maladie début juin. Bien que des remplaçants aient été engagés, il n’a plus été investi dans de nouvelles sessions d’information. Avant cette date, trois réunions d’information ont été tenues, auxquelles ont participé plus de cent personnes.

L’année a également été marquée par la difficulté de trouver des accompagnants résolus à s’engager pour toute la durée d’un trajet d’accueil. Pour y remédier, une fonction de responsable des volontaires a été créée, et assurée à partir du mois d’avril par un volontaire compétent en ressources humaines. Une autre volontaire a assumé la charge de déléguée Up Together pour les réseaux bruxellois, en sorte de soulager le responsable du projet et de l’aider à coordonner les différents accueils sur Bruxelles.

A l’automne, nous avons renoncé à l’ouverture de nouveaux réseaux locaux et décidé de nous centrer sur la bonne fin des différents accueils encore en cours. Afin de pouvoir dresser un bilan du projet pilote, qui atteignait sa troisième année, nous avons commandé un audit externe et indépendant.

Du fait de l’arrêt maladie de notre responsable, quatre personnes dont deux volontaires se sont au total succédé pour le remplacer au cours de cette année. De ce fait, le JRS Belgium a décidé de de ralentir le développement de ses réseaux locaux d’accueil et ne pas déployer de nouveaux accueils.

Au cours des trois dernières années, plus de trente migrants en situation de vulnérabilité ont été accueillis pour une centaine de volontaires impliqués et six réseaux actifs cette année. Le projet a ainsi dépassé nos ressources internes. Il était dès lors indispensable de lui redéfinir un cadre.

L’audit commandé par le JRS visait à évaluer, avec l’aide de tous les intervenants, le fonctionnement et les résultats du projet, ainsi qu’à identifier les conditions nécessaires à sa poursuite. Les points suivants doivent retenir notre particulière attention :
-  En raison de la vulnérabilité particulière des migrants hébergés, le projet Up Together nécessite un support professionnel plus important et l’accès à un réseau de partenariats plus dense et plus performant.
-  Un soutien et un suivi efficaces de tant de volontaires nécessitent un niveau élevé d’encadrement et de procédures internes, qui ne peut être garanti dans la configuration actuelle de l’association.
-  Un effort particulier s’impose en termes de communication, tant interne qu’externe.

L’audit externe a confirmé la particulière pertinence d’Up Together, son originalité et son caractère unique par rapport à un public cible qui échappe à tous les radars. Il a souligné son apport bénéfique, tant pour les migrants accueillis que pour les volontaires.

Il a cependant conclu à la nécessité impérieuse de renforcer l’encadrement professionnel de nos volontaires et, plus globalement, la structure organisationnelle du JRS Belgium. Dans ces conditions, le Conseil d’administration a décidé de suspendre le projet Up Together tant que ne seront pas garantis de nouveaux moyens permettant d’assurer un encadrement optimal tant du projet d’hospitalité que des collaborateurs qui y contribuent, que ce soit à titre bénévole ou rémunéré.

Nous avons provisoirement refermé la porte d’Up Together en accompagnant Khan, notre dernier accueilli, dans son déménagement de la rue Eloy. Ayant été reconnu apatride après deux ans de procédure, il vient enfin d’obtenir un statut de séjour en Belgique. Voilà un dernier accueil qui se termine en beauté !

<<Retour