Aider là où c’est le plus nécessaire

JPEG - 44.4 kB

Faisons connaissance avec Maggy Billiet

Maggy Billiet est une donatrice du JRS Belgium depuis des années. Nous envoyons notre périodique en néerlandais tous les trois mois à une adresse à Taiwan. J’ai voulu savoir qui se trouvait derrière cette adresse.

Vous habitez Taiwan. Comment êtes-vous arrivée là ?

Je suis pédiatre. Déjà pendant mes études de médecine je voulais rendre service là où c’est le plus nécessaire. C’est ainsi que j’ai découvert l’hôpital catholique ici à Taiwan. Quand je suis arrivée c’était encore très primitif. Je suis venue voir déjà pendant ma formation. A la fin de ce parcours, je suis revenue et voilà… je suis toujours là ! (Rires) Je peux dire aussi que c’est une vocation… laïque.

Comment avez-vous fait connaissance du JRS Belgium ?

Je voulais faire quelque chose pour les migrants et la question des réfugiés. J’ai cherché quelles instances étaient fiables. J’ai de bons amis chez les jésuites et donc j’ai pensé : voilà une bonne organisation. Je suis aussi passée au bureau du JRS quand j’étais en congé en Belgique.

Pourquoi cette visite ?

Je voulais savoir ce que fait le JRS dans la réalité. Je voulais être sûre que ma participation serait bien utilisée. Quand vous voyez à la TV comment des gens sont traités et n’ont pas d’aide… Mettez les deux ensemble, et voilà pourquoi je continue à aider.

Avez-vous des points d’attention ou des questions pour nous ?

Nous ne devons pas avoir peur les uns des autres. Je sais par exemple que c’est très difficile pour des migrants/réfugiés de trouver un logement. Si quelqu’un a un nom étranger, il n’y a tout à coup pas de place. Là aussi il faut essayer de faire quelque chose.

Dennis Van Vossel
responsable de communication

Voulez-vous comme Maggy soutenir le JRS Belgium en cette année très agitée ? Vos dons bénéficieront exceptionnellement, en raison de la crise du Covid, d’un abattement fiscal de 60%. Un don de 100 € ne vous coûtera donc que 40 €