Enfermés ? Exclus ? Le JRS vient les visiter

Les visites dans les centres fermés constituent le cœur de la vie du JRS Belgium. Chaque semaine, nos visiteurs accrédités se rendent au centre Caricole de Steenokkerzeel et aux centres fermés de Bruges et Merksplas. Nos collègues de Caritas et du Point d’Appui visitent les trois autres centres, respectivement le 127bis (à Steenokkerzeel également), le nouveau centre pour femmes de Holsbeek et Vottem.

Nous avons aussi rendu visite aux maisons de retour et – selon l’appellation officielle - aux « maisons familiales ». Les premières constituent une forme alternative de détention pour des familles avec enfants mineurs qui ne peuvent plus être placées en centre fermé, Elles sont caractérisées par un régime semi-ouvert. Les secondes constituent de véritables unités familiales fermées mises en œuvre en août 2018 sur le site du centre 127 bis à Steenokkerzeel pour assurer le retour forcé des familles les plus récalcitrantes.

JPEG - 180.1 kB

La tâche principale de nos visiteurs, c’est d’être présents : écouter, créer un espace pour une rencontre entre deux êtres humains, accompagner le détenu pendant la période difficile de l’enfermement. Être présents signifie aussi partager la colère, l’impuissance, voire l’affolement du détenu. Si nous pouvons faire quelque chose (chercher un avocat, téléphoner à des membres de la famille, servir d’intermédiaire avec l’avocat, chercher un contact à l’extérieur, donner des explications sur le cours des choses dans le centre ou sur les procédures possibles, intervenir auprès de la direction,...), nous le faisons, mais dans bien des cas, un visiteur peut juste écouter. Nos visiteurs accrédités ont pour tâche également de suivre la marche des événements dans les centres, ce qu’on appelle le « monitoring ». Après chaque visite, un rapport est rédigé et partagé avec des partenaires du secteur Avec ces organisations, le JRS Belgium sensibilise l’opinion publique et les décideurs en s’appuyant sur les constats de terrain.

Une équipe de visiteurs amicaux est également active à côté des visiteurs accrédités. Ils entament une relation plus personnelle et approfondie et consacrent plus de temps à une personne particulière le temps que celle-ci reste en centre fermé. D’année en année, les constats sont les mêmes : les personnes vivent leur enfermement, ordonné pour des raisons administratives, comme une grande injustice ; l’enfermement a une influence négative sur leur santé physique et mentale ; les familles sont séparées ; parfois, la violence est excessive au moment du rapatriement ; un enfermement en isolement peut quelquefois durer des mois et des mois ; même des malades mentaux et des jeunes dont la minorité n’est pas confirmée sont enfermés.

Le personnel des centres fermés fait le maximum pour rendre leur séjour en centre fermé le plus supportable possible (nos visiteurs en sont également témoins), mais le coût humain de cette politique de retour (sans compter ses énormes coûts financiers) est élevé.

En chiffres
Visiteurs accrédités : 7
Le JRS dans les centres fermés : 140 journées complètes (dans trois centres)
Personnes accompagnées : 547
Visiteurs amicaux : 7
Visites amicales : 108 visites à 21 personnes différentes

Visiteurs dans les maisons de retour : 2
Visites dans les maisons de retour : 29
Visites dans les unités familiales : 4
Soit au total 53 familles visitées, dont 94 enfants.

Cet article fait partie du rapport annuel du JRS Belgium (2019). Vous en trouverez ici une vue d’ensemble.