La situation des unités familiales fermées

Au cours des premiers mois de 2019, nous ne disposions que d’un seul visiteur pour visiter les familles; nous avons alors donné la priorité aux familles encore détenues dans les maisons familiales fermées (family units) de Steenokkerzeel par rapport à celles placées dans les maisons de retour. En plus de l’enfermement en lui-même, la proximité de l’aéroport - à moins de 200 mètres de la piste - était un facteur de stress supplémentaire. Pendant nos visites, nous devions, à intervalles réguliers, interrompre la conversation à cause du vacarme des avions. Les familles étaient également surveillées en permanence : il y avait toujours plus d’un gardien présent.
Le placement en "unités familiales fermées" a été suspendu en avril à la suite de notre recours auprès du Conseil d’État.

Dès le premier moment de sa mise en œuvre, l’incarcération a un impact très négatif sur la santé mentale et physique des enfants et de leurs parents.

JPEG - 7.7 MB

Et les visites aux familles dans les unités familiales fermées ont donc été très interpellantes. Les enfants, même les plus petits, étaient parfaitement conscients du fait qu’ils étaient enfermés. Ils se posaient énormément de questions, de savoir pourquoi subitement ils n’avaient plus le droit d’aller à l’école ni de jouer avec leurs petits amis. Les parents nous ont dit que leurs enfants connaissaient des problèmes de sommeil, d’alimentation et de comportement qui leur étaient complètement étrangers avant qu’ils ne soient enfermés. Les soucis causés par les enfants ont eu des répercussions sur le bien-être mental des parents. À chaque visite, on remarquait combien les gens devenaient plus découragés et plus vulnérables.

En chiffres
les visites aux unités familiales (fermées) pour la période d’août 2018 à avril 2019
Nombre de familles enfermées : 9
Nombre d’enfants enfermés : 20, dont 11 de moins de 8 ans
Nombre de familles accompagnées par le JRS : 7

Cet article fait partie du rapport annuel du JRS Belgium (2019). Vous en trouverez ici une vue d’ensemble.