Campagne des élections Européennes

Campagne du JRS autour des élections européennes en mai 2019

PNG - 5.4 kBA l’approche des élections européennes, l’arrivée des réfugiés en Europe sera à nouveau vivement discutée entre les différents partis politiques. Cette année, le Parlement européen lui-même lance une initiative pour encourager le grand public à voter. Le taux de participation étant en constante baisse, la campagne vise à rappeler à l’électorat européen l’importance de se rendre aux urnes. Pour permettre un débat bien informé, les acteurs de la société civile ont été invités à se joindre à cette campagne pour alimenter une plateforme sur internet. Cette plateforme électronique servira à présenter des informations en provenance du terrain sur les sujets d’actualité et à faire des recommandations sur les standards de droits humains exigés dans les législations européennes.

Le JRS Europe entend saisir cette occasion et coordonnera la participation des bureaux JRS à cette campagne de sensibilisation et d’information. C’est une opportunité pour le JRS de relayer les constats de nos équipes de terrain vers le public européen et de lui présenter des recommandations sur des mesures à prendre pour une politique d’asile européenne digne des valeurs démocratiques.

PNG - 6.4 kBDans son engagement pour le respect des droits des réfugiés, le JRS se focalisera sur les axes suivants : des voies d’accès sûres et légales vers l’Europe, l’abolition de la détention comme mesure de politique migratoire, la promotion des alternatives à la détention de migrants et l’inclusion sociale des réfugiés.

Le droit d’introduire une demande d’asile est un droit fondamental auquel ont souscrit l’ensemble des pays européens. Pourtant, pour avoir accès à ce droit, la majorité des candidats réfugiés est forcée de se livrer aux mains de réseaux criminels pour arriver en Europe. Les souffrances subies par les candidats réfugiés sur les routes irrégulières, en Afrique, dans les Balkans et dans les endroits où ils attendent la traversée, soit vers le continent européen, soit vers la Grande-Bretagne, sont énormes. L’augmentation des visas humanitaires et des programmes internationaux de réinstallation de réfugiés devraient sauver des vies, rendre inutile le recours aux passeurs et limiter les maltraitances subies au cours du voyage.

Pour le JRS, le recours à la détention comme mesure de politique migratoire doit être remplacé par le développement d’alternatives viables à la détention. Or nous constatons en Belgique le sous-investissement dans les maisons de retour (ouvertes) au bénéfice d’unités familiales (fermées) et même l’annonce de l’ouverture de nouveaux centres fermés dès 2019. Au travers des témoignages et des constats de terrain, l’électeur va avoir accès à des informations concrètes sur la pratique de la détention des migrants et sur les conséquences néfastes de leur enfermement.

Le JRS veut promouvoir des mesures concrètes en vue de l’inclusion sociale des réfugiés. Les communautés d’hospitalité créées par le JRS dans plusieurs pays en Europe et leur évaluation dans le cadre du projet I Get You nous donnent une expertise qui mérite d’être mise en lumière.

Les activités de la campagne se dérouleront en avril et mai dans les médias sociaux, sur le site de la campagne et lors d’évènements nationaux.