Une lettre à mon notaire

"Cher.e Maître,

Le gouvernement flamand a décidé de supprimer le legs en duo à partir du 1er juillet prochain. Comme je n’ai pas l’intention de mourir avant cette date, il conviendrait que nous prenions rendez-vous pour apporter quelques modifications à mon testament.

Et dire que j’étais si heureux que tout soit enfin arrangé correctement: une part importante pour ma famille et certains de mes amis les plus proches ainsi qu’un pourcentage conséquent pour mes associations caritatives préférées. C’était très réconfortant de savoir que tout était réglé. Mais à présent, je dois tout recommencer.

Je ne sais pas encore exactement en quoi ces modifications devront consister. Néanmoins une chose est sûre : les organisations caritatives que j’ai incluses dans mon legs en duo doivent impérativement demeurer héritières.
En principe, je peux léguer mon argent et mes biens à n’importe qui. Mais à qui dois-je confier mes idéaux, ce qui me tient à cœur, ce en quoi je crois et ce pour quoi j’ai vécu ? Qui s’en occupera après ma mort ?

Grâce à mes organisations caritatives préférées dont le JRS Belgium, je peux laisser cette petite partie de moi entre de bonnes mains. Je sais ce que ces bonnes causes représentent. Je crois en ce qu’elles font. En les incluant comme héritières dans mon testament, je continue à contribuer à un monde meilleur, même lorsque je ne serai plus là. Mon idéalisme va continuer à vivre. Mieux encore : cet idéalisme aura une nouvelle vie et cette idée me rassure.

Est-ce que cela signifie que je vais décevoir ma famille et mes amis parce qu’il en restera moins pour eux ? Je ne suis pas de cet avis, léguer ou non quelque chose à un ami ne détermine pas une relation, n’est-ce pas ?

A bientôt,
Un testateur anonyme"

Comment pouvons-nous, ensemble, éviter que la pensée à court terme ne domine les actions de l’humanité ? La lutte contre une maladie incurable, le bien-être des animaux, la culture, la solidarité avec les personnes en situation de pauvreté, le soutien au tiers monde, aux aveugles, aux personnes handicapées, au patrimoine, etc. Les bonnes causes voient, par nature, beaucoup plus loin.
Un legs constitue un levier très important. Le taux de 0 % de droits de succession qui existe en Flandre peut encore renforcer cet effet ! Nous espérons que vous soutiendrez les personnes de bonne volonté dans leur désir authentique de créer un monde meilleur.

Nous vous remercions au nom de toutes les organisations caritatives.
Pour toute question concernant les legs, veuillez envoyer un courriel à directeur@jrsbelgium.org ou appeler le 02 738 08 19.

PNG - 7.9 kB

JPEG - 56.9 kB