De quoi s’agit-il ?

En 2008 et 2009, l’État belge a été condamné par la Cour européenne des droits de l’homme en raison de la détention d’enfants avec leurs parents dans des centres fermés. Pour se conformer à la réglementation européenne, la Belgique a créé pour les familles avec enfants mineurs des maisons de retour comme alternative à la détention.

En attendant leur éloignement forcé ou leur retour volontaire, les familles qui sont arrêtées sur le territoire sans titre de séjour valide, sont logées dans une maison de retour.

Les familles arrêtées à la frontière alors qu’elles entraient en Belgique sans disposer de papiers valables ou qui ont introduit une demande d’asile à la frontière, y sont placées temporairement.

JPEG - 67.1 ko
Maison de retour à Zulte